Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 17:33

Ces deux prieurés sont de fondation très ancienne, XIe siècle,comme nous le précise Mr. Emile Boutin dans son "Histoire religieuse du Pays de Retz" et dépendaient de la seigneurie de Pornic, tous les deux dépendants de l'abbaye Saint Serge d'Angers.

A travers l'aveu de 1702 nous avons un aperçu de la consistance de ces prieurés dont l'un situé à Pornic à peu près à l'angle actuel des rues St. André et des Gats.

Les pièces justificatives de l'Aveu de Pierre de Gondy de 1674 nous permettent de connaitre quelques-uns des prieurs :

« Quatre adveus fourny a la seigneurie de pornic,
le premier en date du 27 octobre 1476, par frère Hervé du Plessis ;
l'autre du 1er septembre 1557, fourny par le frère Michel Pinelly ;
le troisiesme du 19 novembre 1597, par missire Nicolas Grosseau
et le quatrieme en date du 20 Aoust 1639, rendu par frère Fructueux Girard,
lesdits aveux servans à la justification de la mouvance du prieuré de Saint-André de Pornic. »


Autres prieurs :
en 1616 : Frère Jan Cherbonneau prieur du prieuré de la Chaulme
en 1660 : Humble religieux Ignace de Ville Neuve
en 1678 : Don René Roquet, religieux de l'ordre de St. Benoit (4 août) 
en 1692 : Le sieur Don François Riaud, prêtre religieux.
en 1702 : Don Jacques Lesné, prieur titulaire des deux prieurés.

AVEU DU 29 AVRIL 1702

LE PRIEURE DE SAINT-ANDRE DE PORNIC

« Le vingt neufiesme jour d'avril mil sept centz deux
apres midi devant nous commis nottaire royal et
apostolique et nottaire du duché de Rais pairie de
france, rézidant en la ville de Bourgneuf, soubz signés
A comparu en sa personne, maistre Charles François Pacaud nottaire
et procureur au duché de Rays, au bourg des Moutiers, lequel
au nom et comme procureur spécial de Dom Jacques Lesné, prieur titulaire
des prieurés de Sainct-Martin de Rouans et de Sainct-André de Pornit, en
vertu de la procuration luy donnée en datte du troisiesme des présant
mois et an, passée devant René Caillaud nottaire royal et aspostolique
du dioceze de Poitiers, scellée le troisième dudit presant mois et an,
controllée a Thouars le mesme jour par Hurtault pour l'absence du
du sénéchal, laquelle ledit Pacaud nous a représenté et vers luy retenu
attendu quelle concerne autres affaires, apres s'estre deuement
submis et prorogé de jurisdiction du siège du duché
de Rays, paierie de France à Pornit pour l'execution et contenu au
present et ce qui en dispens, recognoist confesse et advoüe que le dit
Dom Jacques Lesné est homme subjet de, Très haute et tres puissante
dame Madame Paule Françoise Margerite de Gondy, duchesse de
de Lesdiguières et de Rays, marquise de Raigny et de la Garnache,
comptesse de Joigny, baronne de Mortaigne et autres lieux,
veuffve et douairière de très hault et très puissant seigneur
Monseigneur François Emanuel de Bonne de Créquy, duc de
Lesdiguières et de Rays, gouverneur et lieutenant pour le roy en la

province du Dauphiné etc. et d'elle tient et des fiefs, jurisdictions
et de seigneurie dudit Pornit, en fief d'églize franc et a debvoir de
prières et oraisons les chozes et dhomaines cy après desclarées,
Scavoir, est la chapelle et moustier dudit lieu de Sainct-André
et deux jardins joignant icelle avec une maison couverte de
tuilles autrefois couverte de pierres blanches avecq icelle il y a un four
vulgairement appellé le four de Sainct André,
 avec fonds, superficis
rue, et issues et autres appartenances et despendances, contenant
par fond trois boixellées de terre ou environ mezure dudit Pornit [4374 m2 environ], les dittes
chozes sizes et sittuéés en la ville de Pornit entre la maison qui
fust à feu Ollivier Guillou, cy devant possédée par Michel Gervaize
tenue d'Abel Sero et Janne Millet veuffve Gilles Du Bray, la maison qui fust
à André Laurans, cy devant possédée par le sieur Pierre Moraud et
Barbe Laurans sa femme, le grand chemin et rue qui conduit de
l'eglize dudit Pornit à la fontaine Geoffray et le chemin qui conduit
de par derriere la Motte à la Halle, avec distroit dudit four, les hommes
et estagers du bourg appellé le Bourg des moines et autres de la ville
dudit Pornit,

Item, confesse ledit Pacaud audit, que ledit prieur a droit de prandre
le sixiesme pain sur le quart pain que maditte dame prand et leve du pain
cuit tant en sondit four de Sainct-André qu'au four vulgairement
appellé le four d'Avau cy devant possédé par les héritiers de feu maistre
Guillaume Bastard avec droit de prandre et faire prendre des buches
et brandes en certains lieux et tennement de terres nommes les fieffs
de Rais seis proche la Chapelle du Tablier pour chauffer sondit four
de Sainct-André et y cuire son pain.

Plus, confesse et advoüe que ledit prieur tient de maditte
dame en sondit fieff et jurisdiction de Pornit, en la paroisse du
bourg de Sainte-Marie, un tennement de terre autrefois planté en
vigne, contenant quarente homméés ou environ, seis au fieff
de la Bordrie appellé la Basse Bordrie, entre le ruisseau qui descend
le long de la vallée Cornibet et les terres qui autrefois estoint plantéés
en vigne appartenant à Maditte dame de toutes parts, lesquelles
quarante hommées cy devant en labour que vignes,
plusieurs particuliers font à devoir de quint et luy appartient
de prandre et lever duquel quint les deux parts de la dixme des
vendanges et autres fruits y croissants,

Item, un fieff et canton de terre labourable
nommé vulgairement appellé le fieff
au moine seis en laditte paroisse de Sainte-Marie
contenant deux cents boixellées de terre ou environ, entre le
chemin qui conduit du bourg de Sainte-Marie à la Grange de l?Abbé
dudit lieu et le fief de la Guerche, d'un costé et des deux bouts
chemins entre deux l'un conduisant des Queurés audit Pornit et
l?autre dudit bourg à l'Espine de la Herse, lequel fieff et canton estoit
cy devant possédé par maistre Guillaume Grossin, le sieur Jan Baulon,
maistre Mathurin Droüet, Jan Gillet et sa femme à cause d?elle, Pierre
Gervaise, Jan Rambaud, Guillaume Ollivier et Michelle Gauvain sa femme,
à cause d'elle, Estienne Porcher et Perrine Gauvain sa femme et autres,
sur les fruis et levées duquel fieff ledit prieur à droit de prandre
et lever le droit de terrage à l'onziesme et les deux parts de la dixme.

Item, un petit canton de terre labourable contenant sept boixellées
ou environ, autrefois plantée en vigne jusqu'au nombre de vingt
hommées, entre terre du fief de Cens, d'un costé et des deux bouts
et d'autres costé un petit chemin conduisant de laditte fontaine
Geoffray à la Cornière Ollive et à Saint Michel, lesquelles sept
boixellées de terre ou environ estoint cy devant possédées par Mathurin
Fonteneau et Janne Gillet sa femme à cause d'elle, André Tardiff, Pierre
Rochard, les héritiers de Mathurin Porcher, Michel Sanson et
Michelle Mouraud sa femme à cause d'elle et autres à debvoir de quint
que le dit prieur prend et leve et outre les deux parts de la dixme

Item, les deux parts de la dixme des fruits et revenus qui
croissent par chacun an en trante quatre boixellées de terre ou environ
autrefois plantées en cent hommées de vignes seis au fief de la Muce
entre les Monseaux de la virée Pinceclou la rive de la mer, laditte
fontaine Geoffray

Item, quatre boixellées de terre ou environ autrefois plantées en dix
hommées de vigne seize derriere la Motte près la ville dudit lieu
de Pornit entre le chemin qui conduit dudit lieu de Pornit aux
Trois Croix et à Saint Père en Rais, d?un bout à Jacques Denion ,,,
et autres, dun costé jardin et osche à Nicollas Guichard et d'autre
costé à ?.. lesquelles quatre boixellées de terre estoint cy
devant possédées par le sieur Jan Rolland, Jacques Raimbaud et
Magdelaine Avril sa femme à cause d'elle, Eustache Cornel
et autres à devoir de quint que ledit prieur prend et lève
et outre les deux parts de la dixme

Item, un autre canton de terre contenant quatre boixellées
de terre ou environ seize au fieff Berquet autrement derriere
la Motte entre le chemin qui conduit ausdittes Trois croix et à
Saint Père en Rais par le bout le solleil levé, d'un costé et du
bout le chemin qui conduit dudit chemin aux Fosses et icelles
Fosses et d'autre costé terre du fieff de Cens, lesquelles quatre

boixellées de terre estoint cy devant possédées à devoir de terrage
que prend et lève ledit prieur avec les deux parts de la dixme
y croissant par labeur par le sieur Pierre Ernaud, Jan Droüet,
Nicollas Chantreau et autres.

Item douze boixellées de terre ou environ joignant le fief de
Cens appellé le Canton au dessus de Mozillais, entre d?un bout
vers solleil levé ledit chemin qui conduit dudit Pornit aux Trois
Croix, d?un costé autre chemin qui conduit desdittes Trois Croix
au village de la Mossardière et à Sainte-Marie, d'autre costé et
bout terre du fieff de Cens, lesquelles douze boissellées de terre
estoint cydevant possédées et labourées par le sieur Jan Mouraud,
François Porcher, les hérittiers de deffunct Me. Jan Coiffé
[les heritiers] de deffunct François Guichard, Pierre Rochard,
Jan Deniau et autres, à devoir de terrage à l'onziesme nombre
que ledit prieur prend à luy et outre les deux parts de la dixme

Item, un autre canton de terre contenant douze boixellées ou
environ, entre d'un costé vers midi terre plantée en vignes
à Simon Roguet et Janne Porcher sa femme, du bout vers solleil
couché chemin qui conduit de la Det au
au bois de la Tocquenais, d'autre costé le fieff
Piron et d?autre bout pré audit Grossin et Me.
Charles Thomaseau et sa femme à caude d'elle, lesquelles terres estoint
cy devant possédées et labourées par ledit Thomaseau et femme Nicole
Chantreau et autres à debvoir de terrage à l'onziesme des fruits que prend
et lève ledit sieur et outre les deux parts de la dixme.

Item, le droit de terrage à la onziesme des fruits que prend ledit
sieur prieur et outre les deux parts de la dixme croissant en une pièce
de terre contenant cinq boixelées ou environ cy devant possésées par
maistre Pierre Fouré, les hérittiers de Jan Pastoreau, ledit Nicollas
Chantreau et autres entre du costé vers solleil levé ledit chemin
qui conduit du bourg de Sainte Marie à L'Espine de la Herse, d?un bout
ledit chemin qui conduit dudit Pornic aux Queurés et d?autre costé
terres des Granges et d'autre bout à.....

Item, pareil droit de terrage et dixme des fruits d'un autre canton
de terre contenant sept boixellées ou environ que possedoit cydevant
me. Pierre Couronné et autres, d'un bout le chemin qui conduit
de la Croix de la Foucaudière à la pièce de la Taillée, d'un costé autre
qui conduit de la ditte Croix au Haut Chemin, d'un bout
terre à Michel Couronné et d'autre costé aux teneurs de l'Herberdière

Item, quinze sols de rante que doibvent audit sieur prieur

par chacun an et les deux parts de la dixme, lesdits Grossin,
Jan Mouraud, Clément Picard, les hérittiers Jan Angot, André Tardiff,
Pierre Rochard, Lucas Denis, les herittiers d'Esrienne Grossin, ceux
Pierre et Abel les Serots, de François Guichard, Ollivier Guillet, Jan
Janvier et autres sur et par cause d'une pièce de terre contenant
trante boixellées de terre ou environ seize proche le village de la
Janverie nommée le Fief au Moines, entre d'un costé le chemin
qui conduit de la Det à la Croix de la Janverie, d'un bout autre
chemin qui conduit de la ditte Croix au village de la Janverie
d?autre costé pièces enfermées appartenant aux dits hérittiers
Bastard, aux Janviers et le ruau dudit village.

Item les deux parts des dixmes de bled, vins, lins, laines et aigneaux
et autres du village, appartenance et despandances du village de la
Taffurière autrement Huchepie cydevant possédé par Martin Vigneu
et autres le tout assis et sittué en la ditte paroisse de Sainte-Marie.

Item, en la paroisse de la Pleine, un canton de terre contenant
quarente boixellées de terre ou environ, seiz au fief Billy entre
la maison qui fust à Jan Briand et cy devant à Jan Fouré et sa femme,
le chemin qui conduit de la Mouraudière à la maison qui fust à
Guillaume Cabaran et à présant à ...... et le chemin qui
conduit de Lorgerie au bourg de Sainte Marie, quelles boixellées de
terre estoint cydevant possédées et labourées par la veufve et hérittiers
du feu sieur de la Noe [Albert Deruais] et autres à debvoir de terrage à la onziesme que lève et prend le dit sieur prieur et outres les deux parts de la dixme des fruits.

Item, à ledit sieur prieur droit de prendre l'onziesme des dixmes
et autres fruits et revenus qui se levent chacun an sur les fiefs
Billy et Thilliac et sur le Fief de Blanche Couronne en laditte paroisse
de la Pleine, Scavoir des bleds, vins, potages, naveaux, lins,
chanvres, laines, aigneaux et autres levées et revenus y croissants

Plus en laditte paroisse de Sainte Marie confesse ledit Pacaud
audit nom qu'il est deub audit sieur prieur par chacun an au
terme et feste de Magdeleine par le sieur Pierre Mouraud et Barbe
Laurans sa femme, une charrette de foing au fait et charge
de quatre boeufs et un boixeau d'avoine mezure dudit Pornit
le tout de rante rendu par chaque an au dit prieur de Sainct
André sur et par cause d'une pièce de terre qu'ils tiennent de luy aux
debvoir et en faisant le paiement, doit estre laditte avoine
mize et rendue audit prieuré sur le thimon de la ditte charrette
sur laquelle sera ledit foing posé, le tout paié par une seule
main et un seul paiement, laditte pièce vulgairement appellée
le Pré de l'osche de Sainct André proche et

joignant le village de la Mossardière
entre d'un costé le chemin qui conduit du Pré Blanc
au bois de la Tocquenais, d?autre costé et des deux bouts audit
Mouraud et femme au fieff de maditte dame appellée le Fieff du
Plessis Grimaud.

Item, desclare ledit Pacaud audit nom pour ledit Sieur
prieur que les hoirs Perrot, Daviau, Langlois, Simon Manguy
et sa femme, Nicollas Picar et sa femme, les hoirs de Collin
Phillipon, ceux d'Aubin Phillipon, ceux de Perrot Tercier et Ollivier
Picard, les hoirs de Jan Denis, les hoirs de Thomas Butault 
de Perrot Phillipon et plusieurs autres luy doivent sur leurs
maisons du Bourg au Moines et autres hérittages la somme
de quatre livres de rante y compris les quinze sols cy dessus
sur le fieff au moines par diverses et menues parcelles suivant et aux
désir des actes quil en a recouvert, sans touttes fois pouvoir quant
à présent les mieux distinguer et particularizer à cause de
l?antiquité des actes et noms des teneurs et debitteurs, ce quil proteste
de faire touttes fois et quand il en aura cognoissance et recouvert les
actes.

Comme appareil des autres actes, rantes par froment et autres
graines, laines, toisons et autres droits et debvoirs qui luy
appartiennent à cause dudit prieuré comme journées à bras
à femme, protestant de par cy après les bailler aveq tous autres
droits, mesme de la jurisdiction qu'il a dit luy appartenir à cause
dudit prieuré sur les subjets et estagers des maisons, fieffs et
hérittages en despendant ayant recouvert ses titres et enseignements.

LE PRIEURE DE SAINT-MARTIN DE ROUANS

DAVANTAGE, Confesse et advoüe ledit Pacaud et audit nom
que ledit prieur tient de ma ditte dame en son fief de la
Hunaudais en la paroisse de Saint Martin de Roüans, membre
dudit duché, SCAVOIR, est la maison du lieu et prieuré dudit
Saint Martin de Roüans, avec la grange, estable au derrière
et maison adjacente et autres bastiment
, seiz et sittués audit
bourg de Roüans avec leurs ruages, issues, fours, entrées et
jardins contenant le tout deux boixellées de terre ou environ
entre le chemin qui descend du grand cimetière au port dudit
Roüans, d?autre le chemin qui conduit du village de la Bienasaizerie
à léglise, le canal qui descend de Pillon à Veuz, d'un bout la maison
dudit prieuré et d'autre le chemin qui descend dudit village de la
Bienassaizerie audit port de Roüans.

Item, un autre logis couvert de tuilles avec ses chambres
hautes et basses et grenier au dessus et jardin au derrière contenant
par fond une boixellée ou environ aussy audit bourg de Roüans
entre d?un bout vers le midy le chemin qui conduit dudit bourg
au vieux port, d'un costé le port dudit Roüans, d?autre bout
le canal et d'autre costé le jardin dependant de la Chapelanie
de [Leffaye], une pièce de terre labourable autrefois plantée
en vigne rouge appellée La Grande Vigne, contenant quatre boixellées
ou environ, bornée d'un bout le grand chemin qui conduit dudit
cimetière à la Bienasaizerie, d'un costé le jardin et muraille
de la cure, d'autre bout terre despandante de la ditte cure
d?autre costé le grand chemin qui conduit du port de la Bienasaizerie
à la forest de Prinsai.

Item, une pièce de terre plantée en vigne blanche
contenant quatre boixellées ou environ, a debvoir de quart deub
au sieur prieur recteur aveq rantes fontières par missire Augustin
Bourgeois cauzayants des herittiers de deffunct Guillaume
[Poscereur], borné d'un costé le grand chemin qui conduit dudit
Roüans a la forest de Prinsai, d'un bout l'osche aux Gris, d'autre
costé et bout le jardin et court du presbitaire et un jardin de la
Chapelanie Porcher dont jouissoit missire Marc
Regnaud, une autre pièce de terre contenant huit boixellées
ou environ plantée en vigne blanche à debvoir de quart audit
sieur prieur par Jan Guetenit pocesseur , entre dun costé
le grand moustier dudit Roüans, dun bout le grand chemin
qui conduit a laditte forest, dautre costé vigne qui fut
a deffunct Me. Jaques Bauget et autre bout vignes ausdits
herittiers Groscoeur

Item une piece de terre contenant trois boixellées ou environ
plantée en taillis et un petit lopin de pré de la Garnerie, d?un
costé audit Bauget, d'autre bout la vigne dudit prieuré cy
dessus nommée et d'autre costé vigne de la Bertaudière ausdits
herittiers Groscoeur

Item six seillons de terre ou environ audit village, d'un costé
terre audit Seguineau, d'un bout le grand chemin qui conduit
dudit village et d'autre bout terre dudit prieuré,

Plus audit village de la Cavarnière une boixellée de terre
ou environ, d'un costé à François Doulon, dun bout audit
Seguineau,

Item une pièce de terre sittuée au canton des Hautes vignes
contenant deux boixellées ou environ, d'un costé audit Seguineau,
d'autre bout aux Lucas, d'autre costé audit Lardiere et d'autre bout
aux Laboureaux.

Plus, un autre lopin de terre contenant une boixellée ou
environ au canton des Chaumes, d'un costé ausdits herittiers
Groscoeur, d'un bout le grand chemin qui conduit du moulin de
Roüans a laditte forest, d'autre costé aux Fillaux et dautre bout
autre chemin qui conduit dudit village a la Bienasaizerie aux
Justieres,

Un autre lopin de terre contenant neuff seillons ou environ
sittué dans les Combes, d'un costé la sante qui conduit de la Cavariere
au chemin des Justiers, d'autre costé aux Fillaud et un autre
lopin de terre contenant une boixellée ou environ au canton de la Costière
Justiières, d'un bout la piece Vignaud, d'autre costé la Chapelanie
dont jouissoit cy devant missire Marc Regnaud, d'autre bout
encore laditte Chapelanie et generallement tous les autres
herittage despendant dudit prieuré,

Item les dixmes des bleds, pois, fennes, vins, lins, chanvres
et aigneaux des villages de la Costière, Gaudichere, Vignaudrie,
les Quatrepeuz, les Gastes, la Clementiere, la Gaudiniere, la
Gravelle, la Chesnais, la Chalopière, la Doutrie, la Faits
lieu de Beq, la Corbinière, la Serabifiere, la Potrie sur et par
cause desquelles chozes cydessus ledit prieur confesse debvoir
chacun an a maditte dame a sa recepte dudit fieff de la
Hunaudais quatre sols monnois et quatre boixeaux de bled seigle
mezure dudit Pornit chacun an de rante, et outre estre tenu et
debvoir prier pour maditte dame ses predecesseurs et successurs

et outre lui devoir ferme droit et obéissance et a sa court et
jurisdiction tout ainsi qu'homme deglize doibt à son seigneur
pour prieres et oraisons et comme le fieff le requiert, desclarant
que les villages cy dessus nommés sont sittues entre laditte
forest de Prinsai, d'un costé les marais et canal qui descend
du Pont Barenger audit marais et canal, d'autre bout un
petit ruisseau qui descend des Landes des Justieres audit marais
et canal qui descend dudit Pillon a Veuz et que les dixmes luy
sont deues par les tenneurs et detempteurs desditz villages,
lequel present adveu ledit Pacaud audit nom
baille pour vrai et absolu escrit a maditte dame
et aux choses y contenues et desclarées, sur
lhipoteque dicelles, protestant di augmenter ou diminuer,
coriger, speciffier et plus a plain declarer sy requis est, et
partant de son consentement et a sa requeste, il y a esté jugé
et condempné par nous dits nottaires soubsignes par le
jugement et condempnation de nostre ditte court et a fait et
consenti audit Bourgneuff au raport d'André Cormier
commis nottaire royal et apostolique sus dit qui a adverti
ledit Pacaud et tous tous autres qu'il appartiendra de faire
enregistrer le present adveu au greffe des domaines des gens
de main morte dans le temps de ledit sy besoin est, soubs
le seing dudit Pacaud audit nom, lesditz jour et an que
devant, ainsi signé au registre Pacaud
et Cormier commis nottaire royal et apostolique et au bas
du registre escrit controlé a Bourgneuff le douziesme mai
mil sept cents deux, ainsi signé D : Amoureux qui a marqué
recu dix sols et ensuitte scellé a Bourgneuff du sceau des
nottaires royaux et apostoliques de Nantes le mesme jour
douziesme mai mil sept cents deux, signé Cormier commis
nottaire royal et apostolique.

Dudoi Cormier
nore. commis nore.royal et apostolique »
ADLA

D'après Chevas : "1679.- La chapelle Saint André est interdite à raison de son mauvais état. Les moines l'avaient abandonnée à un simple prieur ou moine, peut-être même à titre de bénéfice à l'un des leurs, revêtu d'autres charges ; toujours est-il que l'on ne trouve plus de moines à Pornic antérieurement à l'époque de 1679"

Toujours est-il que le 3 mai 1791 il fut procédé à son estimation, car elle faisait partie des biens d'église confisqués à la Révolution :

"Article 1er,

Dans la ville de Pornic, paroisse de Saint Gilles, une ancienne chapelle ditte de Saint André couverte d'ardoise, situé prest Le Bourg aux Moines, étant entre vers le Levant jardin cy après au couchant aussy mentionné cy après, rue entre deux conduisante de L'eglise dudit Pornic au Bourg au Moine, vers le nord maison, mazure et emplacement de four aux demoiselles Giraud, et vers Midy la rüe et chemin qui conduit de laditte Eglise de Pornic au dit Bourgs aux Moines estimé de revenu annuel six livres ...... 6 £

Art. 2.

Joignant l'article dernier, un jardin fermé de murailles contenant par fond y compris la Chapelle cy devant neuf seillons ou environ [1093 m2 environ], etant entre vers orient à Madame veuve Bonami Durocher, d'autre coté par endroit l'article dernier, par autre la Maison appartenante aux demoiselles Giraud, au nord Le Coteau de La Douve, et au midy laditte rüe qui conduit de L'eglise de Pornic au Bourg aux Moines, estimé de revenu annuel la somme de quinze livres cy .... 15 £

Art. 3

audevant du premier article mentionné cy dessus, un aire ou emplacement de Maison contenant environ un tiers de seillons , etant vers orient la rüe qui conduit de l'eglise de Pornic au bourg aux Moines, d'autre part vers occident à françois Bouvet, et vers Midy la rue qui descend des aires à la Motte, estimé de revenu annuel trente sols cy... 22 £ 10 sols."

ADLA

Cette chapelle avec ses dépendances furent vendues au citoyen Cappale pour 8412 livres.
 




Partager cet article

Repost 0

commentaires