Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

7 août 2006 1 07 /08 /août /2006 13:05


Henri de Gondy, duc de Retz, gentilhomme du roi, demeurait à Paris, en son hôtel face au Louvre, paroisse de Saint- Germain l’Auxerrois, avait à sa suite un certain nombre de gentilhommes originaires de son duché. Ces derniers se devaient d’y paraître et pour cela devaient très souvent s’endetter, faire leurs emplettes à Paris et se vêtir avec élégance.

Claude Venier, sieur de la Salle en Fresnay, descendant de Francisque Venier ancien intendant et gouverneur du château de Machecoul, faisait parti de cette suite et par conséquent  se devait de tenir son rang. Pour cela il emprunta de l’argent à Jean de Bruc, sieur de la Grée et il reconnut cette dette devant notaires.

En voici le contenu :

« 11 may 1615

Fut Présent Claude Venier, escuier, sieur de la Salle, gentilhomme ordinaire de monsieur Le duc de Retz, demeurant a la suitte dudit seigneur, estant a présent à Paris, Lequel recongnoist et confesse debvoir et gaige A Noble homme Me. Jehan de Bruc, sieur de la Grée, Intendant des maisons et affaires de mondit seigneur, demeurant aussi à sa suite, absent, La Somme de de trois cent cinquante et cinq livres
:
Scavoir
-Seize livres seize solz païer par ledit sieur de la Grée en l’acquit dudit debiteur a un marchand du pallais pour un chapeau garny de son cordon de broderie d’or,
-un pendant d’espée de marroquin rouge neuf livres

- pour achapt d’une malle, soixante et quatorze livres
- pour chemises et autres linges fourny audit debiteur, cent soixante deux livres sept solz, aussy païer par ledit sieur de la Grée à lacquit dudit debiteur a un tailleur d’habitz auquel le dit debiteur debvoit la dite somme par partie arrestée
- dix sept livres dix sept sols a un cordonnier aussy a lacquit dudit sieur debiteur pour marchandises de bottes et soulliers quil luy a vendu
- et soixante quinze livres payéz a un nommé Aubert sirurgien (sic) pour aultre traicte et medicaments
ledit sieur debiteur rendroint lesdites sommes ensemblement a ladite premiere de trois cent cinquante et cinq livres sy comme dont a païer icelle somme de trois cent cinquante et cinq livres audit sieur de la Grée en ceste ville de Paris ou au porteur dans quate mois prochains et pour plus grande asseuransse de ladite somme, ledit sieur de la Salle affecte des a present les premiers deniers qui luy sont et pourroint estre deubz cy apres par son fermier de la Salle lequel il consent des a present quil paie icelle somme audit sieur de la Grée par sa quittance avec la presente obligation qui vouldra descharge audit fermier dont il en faict cesseion et transport aoudit sieur de la Grée jusque a la concurance dicelle somme de trois cent cinquante et cinq livres et sans neantmoings que ce present consentement et transport puisse empescher execution de la présente obligation et sans y deroger promese obligation revocation
Faict et passé en estudes des notaires soussignéz, a Paris l’an mil six cent quinze et unziesme jour de may et a signé avant midy
Claude Venier
Chapellain et Contesse. »

Source : Archives nationales

Note :

Ce Claude Venier est le fils de Francisque Venier et de Jeanne de la Touche.

Source A.N.

Partager cet article

Repost 0

commentaires